États généraux du numérique pour l’éducation - Fiche d'identité

1
2
3

Suites de la concertation

  • 5 axes structurants de travail et 40 propositions ont été dégagés de la concertation. Ils constituent la base d’une stratégie à consolider et d’un plan d’actions à opérationnaliser. A partir de janvier 2021, l’ensemble a été rediscuté et priorisé dans le cadre du Grenelle de l’éducation.  C’est à la suite de ce Grenelle que des mesures très attendues ont été prises, tout particulièrement le versement d’une prime informatique à tous les professeurs.

    Entre janvier et septembre 2021, toutes les propositions ont été soumises à discussion durant une phase de cadrage (en termes de contenu, de moyens humains et financiers, d’évolution du droit) entre le ministère et les différentes parties prenantes.

    Le 8 octobre 2021, le Premier ministre a annoncé la stratégie nationale « enseignement et numérique ».

    A la date anniversaire, en novembre 2021, l’état d’avancement des propositions est publié, au fur et à mesure de leur mise en œuvre.

  • Les résultats de la concertation ont été partagés au fur et à mesure de son déroulement sur le site de la concertation, par le biais de synthèses intermédiaires, du suivi des états généraux du numérique territorialisés (EGNT) et la publication de différentes ressources (avis, enquêtes et études, témoignages…).

    Les journées des 4 et 5 novembre 2020 ont été retransmises en direct en vidéo sur Internet avec la possibilité donnée à tout un chacun d’intervenir. Les retransmissions sont toujours disponibles sur le site de la concertation. La presse en a rendu compte.

    Un dossier de presse a été publié le 5 novembre 2020 reprenant les axes structurants et les 40 propositions. Un état de l’avancement de l’opérationnalisation de ces propositions a également été transmis à la presse (Le Monde) en mai 2021.

  • Certaines propositions ont déjà été mises en œuvre notamment pour répondre à l'urgence de la continuité pédagogique, par exemple en dotant les écoles élémentaires de l’équipement et des services de base grâce aux crédits du plan de relance, en équipant les professeurs ou en leur permettant de se former et de certifier leurs compétences grâce à PIX.

    Des démonstrateurs territoriaux ont été lancés pour déployer le numérique de façon systémique, en s’adaptant aux contextes, besoins et acteurs locaux.

  • Une contribution des citoyens est possible et attendue dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des propositions.  

  • Le lancement de la concertation et les travaux en cours permettent d’associer davantage les différents acteurs du numérique éducatif (personnels d’encadrement, professeurs, agents, élèves, parents) et les différents partenaires dont les collectivités territoriales.

    Par ailleurs, l’organisation de cette consultation des citoyens traduit la volonté du ministère de prendre en compte l’ensemble des acteurs du numérique éducatif, et notamment les utilisateurs de ses services. Un bureau spécifiquement dédié à l’accompagnement des usages et de l’expérience utilisateur a ainsi été créé au sein de la Direction du numérique pour l’éducation (DNE) qui associe de nombreux experts en poste. Un dialogue régulier avec les représentants des entreprises Edtech est instauré depuis lors.

Partagez cette concertation :